La SOD - Superoxyde Dismutase

 
enfant-cheval

Une molécule clé au cœur de l'équilibre biologique

La SOD Superoxyde Dismutase est une enzyme essentielle, que tout organisme vivant fabrique naturellement aussi bien les hommes, les animaux que les végétaux, sans laquelle ils ne peuvent survivre.

Cette enzyme antioxydant majeure est le chef d'orchestre, la clé de voûte du système de défense antioxydant.

Après la révolution « Oméga 3 » dans le domaine de la nutrition, et de la santé, c'est l'avènement de la « SOD ».

Force est de constater que depuis quelques années, nous entendons beaucoup parler d'antioxydants apportés par les fruits et légumes consommés dans notre alimentation.

De ce fait, les antioxydants sont aujourd'hui au centre de toutes les attentions.

La SOD est l'antioxydant de première ligne, la clé de voûte d'un système complexe et très performant de défense enzymatique. Tout commence avec l'oxygène, indispensable à la vie. L'oxygène est indispensable à la transformation en « énergie » des aliments que nous ingérons.

Au cours de cette transformation, 2 à 4 % des atomes d'oxygène vont garder un court instant un seul électron supplémentaire les rendant ainsi, pendant cette période, avides de céder cet électron ou de le partager avec une autre molécule.

Cet oxygène avec un électron supplémentaire est le premier radical libre à l'origine de la production en cascade d'une série de nombreux radicaux libres. C'est le Superoxyde. 

Ces radicaux libres sont nécessaires au bon fonctionnement biologique des organismes vivants car ils déclenchent et stimulent les réactions fondamentales du corps.

Mais, comme pour toutes stimulations, c'est l'intensité et le rythme de celles-ci qui vont déterminer leurs effets.

Pour que tout cela soit harmonieux et ne dégénère pas en désordre et cacophonie responsable de déséquilibres et de maladies, la SOD va jouer le rôle de chef d'orchestre dans ce concert d'instruments antioxydants. Tout cela est scientifiquement prouvé et mérite une explication plus détaillée...

 

Historique de la SOD

molecule-sod

La SOD a été isolée pour la première fois en 1938 dans des organes d'animaux.

Ses fonctions biologiques ont été mises en évidence en 1969 par McCord et Fridovich.

La SOD est présente partout où il y a de la vie. C'est une métallo-enzyme présente dans toute cellule aérobie.

Métallo-enzyme signifie qu'elle est liée à un métal : le cuivre, le zinc ou le manganèse.

Elle permet la transformation, appelée dismutation par les scientifiques, de l'anion superoxyde en oxygène et peroxyde d'hydrogène.

La particularité et l'originalité de la SOD proviennent du fait qu'il s'agit d'une enzyme, c'est à dire un catalyseur biologique permettant aux réactions chimiques de s'effectuer à vitesse élevée et de façon continue. La SOD, clé de voûte d'un système complexe antioxydant, nous protège des effets toxiques de l'oxygène qui oxyde, "rouille" nos cellules progressivement avec l'âge ou plus brutalement au cours de certaines maladies qui génèrent un besoin accru de SOD. Comme de nombreux composants du corps, la quantité de SOD présente décroît avec l'âge et rend le corps âgé plus vulnérable au stress oxydatif.

 

Conférence débat sur le bien vivre, bien vieillir

 


Intervention du docteur Desbordes
Directeur général de Vitasod - compléments alimentaires à base de superoxyde Dismutase SOD